Dans le Critoire

Deux mains dans le jeu littéraire

A propos

Dans le Critoire, késako ?

Trois potes qui partagent le goût d’écrire. Ils en rêvaient de publier un jour. Entre volonté et virtualité, le temps s’est étiré, longtemps, bien trop longtemps.

Trois noms : Ionas Lotscham, Kelquun, Kelquautre. Seul le premier a conservé son vrai nom. Les deux autres ont choisi des hétéronymes, comme disait Fernando Pessoa. Autrement dit, tous les trois, nous sommes des personnes mais personne est notre nom commun.

Une écriture vive et débridée – au fil de textes que l’on espère variés, singuliers… et réguliers. Le texte, le rythme, les mots surgissent par le tapotis de deux, quatre ou six mains. C’est cela qui existe et qui joue, même si le critoire est virtuel.

A propos, soyez nombreux à lire les écrits de ces trois-là et faites de cet espace de création un espace d’interaction. Dites donc aux trois auteurs ce que vous pensez de tout ça…

Bienvenue.

Print Friendly, PDF & Email
  • Kelquun Kelquun

    10 novembre 2014 at 16 h 34 min | Répondre

    Bonjour Claudine,
    Merci d’être la première à commenter sur ce site, une forme de marraine en quelque sorte. Nous ne sommes pas encore très forts pour faire davantage connaître notre Critoire, mais nous ne créons pas au rythme de la bande passante… On s’est accroché à la toile et crois-moi, on ne va pas la lâcher, Kelquautre est aussi teigne que Kelquun sur ce plan.
    Bon, donc, une toile, deux teignes qui s’y sont fait prendre et qui se sont mis à tisser de la texture par-dessus… L’arachnéenne risque de passer de drôles de quart d’heure ! A bientôt
    Merci tout plein

  • Claudine Chollet

    7 novembre 2014 at 12 h 19 min | Répondre

    OK, les gars, écrire sans être lu, c’est un peu pisser dans un violon, écrire pour soi, c’est se mirer dans un marigot… Alors félicitations d’affronter le LECTEUR, cette entité improbable, cette hydre à plusieurs têtes qui va vous juger, vous jauger, vous critiquer ou en redemander… Je prends la dernière option, j’en redemande, curieuse de lire ce qui va sourdre de vos esprits fertiles… Allez ! Au boulot ! Et puis, on attend un texte « simonien » (auteur dont j’adore sa description des « verts électriques ») de Kelquautre ! Je vais vous suivre, entre deux barbecues de bibliothécaires bien assaisonnés… hi, hi, hi ! (elle est folle)
    Bises
    Claudine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils